Aujourd’hui, je décide qui je suis.


Conseils bien-être / mercredi, janvier 22nd, 2020

Temps de lecture estimé : 3 min.

Chacun de nous est unique. Nous avons tous nos qualités, nos défauts, notre vécu et nos blessures. Toutes ces choses influencent sur notre comportement et nos actes. Pourtant, saviez-vous que, loin d’être une fatalité, vous êtes pleinement acteur de votre vie ?

La personne que vous êtes, les caractéristiques qui vous définissent sont modulables.

D’ailleurs, avez-vous remarqué que lorsqu’une situation l’exige, vous pouvez radicalement vous adapter pour vivre l’expérience dans les meilleures conditions ?

Prenons l’exemple, un peu extrême, d’un naufragé sur une île déserte. Loin d’être un expert en survivalisme, il va pourtant devoir s’adapter, apprendre la survie : chasser, pêcher, faire du feu, se construire un abris, savoir se défendre …

Vous êtes les architectes de votre être.

Mais comment faire ?

Les étapes importantes sont :
– définir votre moi idéal
– faire le bilan de la personne que vous êtes actuellement
– comparer ces deux personnes
– définir ce que vous devez changer pour passer de votre moi actuel au moi idéal
– travailler sur vous-même, seul ou avec l’aide de thérapeutes ou amis.

Évidemment, le chemin peut s’avérer long. C’est pourquoi il faut procéder par étapes et surtout, se fixer des objectifs atteignables ( objectif SMART, voir http://www.pattes-de-chat.com/les-bonnes-resolutions-bonne-idee-ou-illusion/ ).

Votre moi idéal évolue, il est graduel. Si votre liste de changements à opérer est importante, plutôt que d’agir sur tous les points à la fois et d’y passer beaucoup de temps, privilégiez le un à un. Cela vous apportera la satisfaction de vous voir évoluer, au fur et à mesure, plutôt que de stagner et de vous décourager.

Travailler sur soi est compliqué en soi, surtout lorsque nous ignorons quels sont les outils. Ceux-ci sont divers et chaque individu découvrira parmi eux ceux qui fonctionnent sur lui et aussi ceux qu’il préfère. S’il s’agit de thérapies, la personne devra également déterminer le thérapeute avec qui le travail sera efficace. Nous sommes tous différent, nous avons donc tous des réactions et besoins différents, et certains thérapeutes peuvent convenir aux uns et moins aux autres.

Les psychothérapies et psychiatries peuvent aider et ont l’avantage d’assurer un suivi régulier, sur du plus ou moins long terme.

La méditation, les balades en pleine nature, les retraites, sont elles accessibles seules ou en groupe. Elles permettent un recentrage, un retour à soi, à qui sait se poser pour enfin s’écouter.

L’hypnose agit sur l’inconscient en permettant un dialogue direct et peut accomplir de très beaux résultats en peu de temps. Tout comme la kinésiologie ou même l’EFT. Avec de l’entraînement, vous pouvez même vous essayer à l’auto-hypnose !

Le lâcher-prise peut être atteint par la pratique sportive, la relaxation, les massages …

Il est également possible d’agir au niveau énergétique : éliminer des blocages, vous rééquilibrer. Shiatsu, magnétisme, Reiki, écoute musicale, litothérapie … Là encore il existe beaucoup d’options.

À vous maintenant d’agir. Et rappelez-vous que vous êtes acteur de votre vie !

Jennifer