Jalousie, jalousie … mais que caches-tu vraiment ?


Conseils bien-être / mercredi, février 12th, 2020

Temps de lecture estimé : 3 min.

Il est bien connu que la jalousie est un vilain défaut. Cependant, au-delà des douleurs apparentes, quelles sont celles sous-jacentes ?

Être jaloux, c’est ressentir de la peine ou douleur face à une situation ou chose qui nous fait envie.

La jalousie peut sembler « mignonne » à petite dose, mais elle reste un poison dans une relation, qu’elle soit amoureuse, amicale ou familiale. Elle doit être prise comme un signe apparent d’une blessure plus profonde.

Si nous prenons l’exemple de la jalousie d’une personne A vis à vis de son partenaire B, trop proche d’une autre personne (C) en soirée. Le fait qu’elle soit jalouse ne veut pas uniquement dire « Grrrr pas touche c’est MON partenaire ! ».

Parmi les explications possibles, voici les principales :

1) Je manque de confiance en moi et me sens inférieure à cette personne.
2) Je manque de confiance en toi.
3) Je ressens de l’injustice, cette situation me semble inappropriée.

Dans tous les cas, vous pouvez le constater, le malaise vient de cette personne A et de ses ressentis. Nous portons tous un bagage émotionnel, plus ou moins lourd selon nos expériences. Nous pouvons alléger ce poids en y portant de l’attention, en travaillant sur nos peines et nos douleurs, mais bien souvent nous préférons les mettre de côté et les accumuler.

Le manque de confiance en soi n’est pas, contrairement à ce que l’on pourrait imaginer, un trait de caractère. Il est mis en place à la suite d’évènements traumatiques. Nul besoin qu’ils aient été violents, l’essentiel est dans le ressenti qu’en a eu la personne : une parole blessante, des mots mal choisis, mauvaise humeur mal dirigée … La personne va finir par se définir au travers du regard des autres, de leurs critiques et se forger une image déformée d’elle-même.
Selon la profondeur de la blessure, il est très difficile de laisser de côté cette image pour uniquement regarder la réalité, les faits. Et rassurer une personne qui manque de confiance en elle est d’autant plus compliqué puisqu’il faut briser l’image créée.

Le manque de confiance en l’autre n’est, lui aussi, pas à prendre en compte tel quel. Ce n’est souvent pas directement relié à l’autre, mais plutôt aux douloureuses expériences passées, aux trahisons. Nous avons naturellement tendance à tirer des leçons du passé et à nous protéger excessivement lorsque nous pensons nous retrouver face à une même situation. Cependant, il ne s’agit ni de la même personne, ni de la même situation, ni de la même époque. Les circonstances sont totalement différentes et il n’est pas logique alors de supposer que les choses se reproduiront à l’identique.
Et dans le cas où, effectivement, il s’agit bien d’un manque de confiance lié à cette personne en particulier, la jalousie pointe sur une blessure non guérie. Il y a sûrement matière à communiquer dessus.

Dans le cas d’un ressenti d’injustice, j’ai pu noter que la plupart des couples s’engagent sans réellement partager leurs notions et idées du couple. Ils ne définissent pas de « contrat ». Souvent, nous partons du postulat que nos normes sont partagées par notre partenaire. Mais comment en être sûr sans discussion préalable ?
Il est important de communiquer sur ce qui est acceptable ou non pour vous dans cette relation. L’un peut par exemple penser qu’il a le droit de passer toute une soirée sans son conjoint tandis que ce soit impensable pour l’autre.

Alors, comment s’en sortir ?

Le meilleur des remèdes est bien-sûr d’identifier le pourquoi caché derrière ce ressenti. Et ensuite, de le traiter. Le processus peut être long et éprouvant mais ça reste le moyen le plus efficace de se débarrasser de ses blessures et ainsi avancer vers une meilleure version de soi-même.

La solution immédiate, quelle que soit la situation ou relation, reste la communication. Expliquez-vous ! Exprimez-vous ! Garder les choses pour soi n’est pas une solution, bien au contraire. Et vous pourriez être surpris de l’effet d’une bonne discussion. Vous pourriez par exemple constater qu’il y avait quiproquos ou que les choses n’avaient pas étaient comprises de la même manière.
Communiquez !

Jennifer

3 réponses à « Jalousie, jalousie … mais que caches-tu vraiment ? »

  1. Bonjour Jennifer, j’ai envie de commenter pour dire que le manque de confiance cache souvent une peur et que cette peur est encore plus fréquemment irraisonnée. Comme tu le dis, on peut s’en sortir et le processus peut-être rapide. Le mental ne suffit pas pour aller nettoyer cette plaie au fond de nous… le corps est notre meilleur remède.
    A bien à toi.

    1. Bonjour Olivier,

      totalement d’accord avec toi, j’ai pris des raccourcis mais effectivement traiter le corps pour lutter contre ses peurs et blessures est essentiel afin de pleinement dépasser ces blocages 🙂 Le corps peut garder les marques des troubles du mental.
      Je te remercie de ce complément !
      Bien à toi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *