Je fais l’expérience du pouvoir de guérison du temps


Conseils bien-être, Réflexions sur les méditations 21j Deepak Chopra / jeudi, novembre 14th, 2019

Temps de lecture estimé : 3min.

Jour 4 du programme « Pour que chaque moment compte ! » de méditation de Deepak Chopra. Il nous est demandé de réfléchir à la pensée suivante : je fais l’expérience du pouvoir de guérison du temps.

Nous avons une expression française pour ça « le temps guérit les blessures ». Plus qu’une simple phrase toute faite, elle renferme beaucoup de sens.

Les blessures peuvent être physiques comme mentales.

D’un point de vu purement biologique, tout processus de guérison demande du temps. Les défenses immunitaires par exemple doivent se mettre en place et passent pour cela par différentes étapes : reconnaissance de l’agent infectant, première réaction immunitaire, développement de cellules de défense, production d’anticorps, deuxième réaction immunitaire … Et pour ça, le corps a besoin d’énergie qu’il récupère par tous les moyens, y compris (et surtout !) le repos. Il nous stoppe volontairement dans nos activité pour nous « forcer » à concentrer toutes nos énergies dans un seul but : notre guérison.
D’ailleurs, avez-vous remarqué à quel point nous dormons quand nous sommes malade ? Là encore, ce n’est pas anodin.
Notre corps en sommeil a moins d’éléments à gérer : pas de locomotion ni de parole (sauf si vous êtes somnambule 😉 ), pas d’ingestion d’aliments … L’énergie allouée à toutes ces actions peut-être redirigée pour d’autres processus, cognitifs et biologiques, ainsi qu’à la détente. Nous avons besoin chaque nuit de ce temps de régénération.

Quand nous sommes malades, tout ce que nous voulons c’est guérir au plus vite. Seulement voilà, guérir vite ne veut pas forcément dire bien. Nous pouvons remporter une bataille, mais pas la guerre 😉

L’idée est de pouvoir mettre en place une guérison non seulement efficace mais aussi durable.

D’ailleurs c’est aussi valable pour les blessures mentales.

Lorsque vous êtes en peine, vous traversez différentes étapes. Connaissez-vous celles du deuil ? Il y en a 5 : le déni, la colère, la négociation, la dépression et enfin, l’acceptation. Selon la douleur, le temps passé sur chaque étape varie considérablement.
Je suis convaincue que ces 5 étapes s’appliquent à beaucoup d’autre type de « deuil » que celui de la mort d’un proche : le deuil d’une idée, d’une relation, d’une situation, d’un travail … et selon les blessures profondes initiales, nous pouvons même rester bloqué à l’une de ces étapes.

Guérir ses blessures émotionnelles demande du travail mais encore une fois, surtout du temps.

La méditation est une manière de s’accorder du temps pour soi.

Tout comme le sommeil, c’est un moment accordé au silence, à l’immobilité et à la détente. Elle permet également d’apaiser ses pensées, émotions, contrariétés.

S’accorder du temps est donc bien gage de santé, à la fois mentale et physique 🙂

Jennifer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *