Cyril Zattara – Hypnotherapeute et coach bien-être

Interview réalisée le 15 août 2019

Jennifer : Bonjour cyril ! Est-ce que tu peux te présenter stp ? 🙂

Cyril : Bonjour 🙂 

Je m’appelle Cyril ZATTARA.

Je vis dans le sud de la France du côté de Aix-en-Provence. Je suis hypnothérapeute coach bien être depuis un peu plus de 6 ans maintenant. Un métier dans lequel j’évolue et me sens bien chaque jour.

Jennifer : C’est pas un métier banal ça ! Est-ce que tu pourrais décrire ton parcours, ou du moins ce qui t’a poussé à faire ce métier ?

Cyril : À métier pas banal, situation pas banale: 

J’ai fait de nombreux boulots dans ma vie : postier, j’ai fait un peu de maçonnerie, fabriqué des semelles orthopédiques pendant 5 ans, vendu quelques téléphones, j’ai été professeur de danse (rock) durant 9 ans et finalement technicien informatique. Certains de ces travails étaient intéressants d’autres absolument horribles. Notamment d’un point de vue humain. C’est sur ce dernier métier que j’ai fait un énorme burn-out. 

De là a commencé une reconstruction psychologique grâce à l’aide de psychiatre, psychologue, et thérapies diverses (dont l’hypnose). Une fois parfaitement remis sur pied j’ai eu un coup de cœur pour cette pratique. Je suis passionné de biologie humaine et de mécanismes du cerveau. L’hypnose apporte un regard nouveau sur cet ensemble corps/ esprit que j’apprécie beaucoup. Dès lors je me suis mis à dévorer tout ce qui était possible concernant cette pratique : livres, vidéos, échanges avec d’autres praticiens et formations. Je pense que mon apprentissage ne s’arrêtera jamais. Et c’est bien ce qui me plaît dans ce métier … En plus d’aider les gens à aller mieux dans leur vie … Tout comme on m’a aidé à aller mieux dans la mienne 🙂

Jennifer : Whaou… Effectivement, situation pas banale ! Du coup, est-ce que tu pourrais nous expliquer en quelques phrases comment fonctionne l’hypnose ? 😁

Cyril : Déjà, il faut comprendre que l’hypnose est un outil et non un état. l’État qu’il nous permet d’atteindre est ce qu’on appelle la transe. Cet état peut également être atteint par la méditation, le yoga, la sophrologie, … Etc. Mais l’utilisation qu’on en fait est différente: on approfondit cette transe, on se reconnecte avec l’inconscient, on apprend à se réconcilier avec lui plutôt que de combattre ses propres émotions. 

Au final l’hypnose est juste un moyen de dialoguer avec sa partie inconsciente (automatismes, schémas de vie, … Etc), et de lui faire des demandes afin de rectifier certaines réactions handicapantes (phobies, douleurs, addictions, et bien d’autres) que l’on subit au quotidien. Bien sûr, l’hypnose peut également être utilisée lorsqu’on va bien et que l’on désire augmenter son bien-être, ou booster une capacité 🙂

Jennifer : C’est vrai qu’il est important de rappeler que l’on peut se tourner vers les pratiques de bien être également lorsque tout va bien 🙂 Je me souviens t’avoir entendu en parler lors d’une conférence.

Cyril : Oui. C’est une culture et une façon de faire que nous avons peu mais qui se retrouve un peu plus en Asie. Ici nous combattons la maladie et nous résistons à une pression physique ou mentale jusqu’à ce qu’elle ne soit plus gérable. Au final cela revient à se faire du mal jusqu’à ce qu’il ne soit plus possible de supporter ça, et à ce moment là, nous faisons quelque chose. Là-bas le but n’est pas de soigner une maladie mais de rester en bonne santé tout en améliorant son état physique et mentale. Pour eux, le but est d’avoir un terrain sain et de le conserver et de l’améliorer le plus longtemps possible. Je pense que nous avons encore beaucoup à apprendre des pays asiatiques à ce niveau-là 🙂

Jennifer : Je suis bien d’accord 🙂 j’observe le même phénomène dans le monde du massage. Tout le monde adore se faire masser mais la plupart franchissent le cap qu’en cas d’extrême nécessité.

Cyril : Oui le lien entre le monde du massage et de toute autre pratique du bien-être est totalement vrai. 

Un petit avantage cependant pour le message : certaines personnes viennent te voir parce qu’elles ont juste envie de se faire du bien, et non pas parce qu’elles vont mal. Et ça, je trouve que c’est un très bon début de bonne mentalité 🙂 

Jennifer : Du coup Cyril, pourrais-tu nous décrire le déroulement de tes séances ?

Cyril : Mes séances se déroule en deux parties. J’y inclus une troisième partie lors de la première séance: une discussion autour de l’hypnose. De nos jours, la télé a permis à beaucoup de personnes de connaître l’hypnose mais de la mauvaise façon. Donc beaucoup ont de fausses croyances à ce sujet et il est important pour moi de rectifier ça afin de travailler dans les meilleures conditions possibles.

Ensuite il y a une discussion autour de la ou des problématiques de la personne qui vient consulter. Durant cette partie je pose plusieurs questions afin de mieux cibler le problème (l’origine, le mécanisme), mettre en place un plan d’action, et permettre certaines prises de conscience. En fait, personne ne s’en rend vraiment compte mais le travail commence déjà durant cette partie-là. 

Ce travail va pouvoir s’accentuer durant la troisième partie durant laquelle je vais créer une transe et l’approfondir. Puis je vais donner une succession d’inductions qui correspondront aux solutions désirées et exprimées par le patient durant la deuxième partie, tout en conservant une interaction avec ce dernier afin de m’adapter au mieux à son environnement et ses besoins.

Enfin on prend le temps de ramener la personne en douceur « ici maintenant ». Et on prend également le temps de discuter de la séance afin de mettre des mots sur ce qui a été vécu (ce qui renforce les effets), et répondre aux questions si jamais il y en a 🙂 

Il faut comprendre qu’en faisant ça je fais ce que j’appelle du « seeding ». Je plante une nouvelle graine, une nouvelle idée, un nouveau fonctionnement, qui va se développer dans le temps. Parfois ça se met en place très vite, parfois ça prend un peu plus de temps. Tout dépend de la personne et de la vitesse à laquelle son inconscient est prêt à mettre en place ce nouveau mécanisme. Dans tous les cas, le but est de mettre ça en place d’une façon douce et sans brusquer quoi que ce soit 🙂

Jennifer : J’ai entendu dire qu’il existe deux types d’hypnose. Lequel pratiques tu ? Et quelle est la différence ?

Cyril : En fait il en existe beaucoup plus que deux : Hypnose Ericksonienne, hypnose elmanienne, hypnose humaniste, hypnose médicale, et probablement beaucoup d’autres étant donné l’attrait pour ces nouvelles techniques durant ces dernières années. Ces techniques ne sont ni meilleures ni moins bonnes que les autres. Elles sont juste différentes. Ce qui, de mon point de vue, est une très bonne chose car nous sommes tous différents et plus il y aura des techniques différentes et plus nous pourrons aider des gens 🙂 

Personnellement je pratique l’hypnose elmanienne. Sa particularité tient en deux points principaux : 

1- la vision de la transe: Dave Elman, le créateur de cette technique, considére que durant cette état on ne met pas le conscient de côté. Au contraire on permet une connexion plus grande entre conscient et inconscient. 

2- C’est grâce à cette connexion plus grande qu’il est possible d’avoir une interaction durant la séance. En gros, la personne sous hypnose n’est pas passive mais interagit avec moi (décrit ce qu’elle voit ou ressent, et répond à des questions) afin que je puisse m’adapter au mieux à son environnement intérieur. Le but est que la personne en transe participe à la séance de façon active et réalise les avancées qu’elle est en train de faire.

En comparaison, Milton Erickson considérait que l’on mettait le conscient de côté et la personne hypnotisée était passive du début à la fin de la séance. Encore une fois, cette technique n’est ni meilleur ni moins bonne, et a su faire largement ses preuves à travers le temps 🙂

Jennifer : Super 🙂 j’ai une dernière question pour toi : comment peut-on te contacter ? 😁

Cyril : C’est très facile 🙂 

 – On peut me contacter par téléphone au 06 17 01 75 40.

 – On peut également le faire via ma page pro Facebook : https://www.facebook.com/572453206273410/

– D’ici peu de temps il sera également possible de le faire en passant par mon site qui devrait voir le jour d’ici la fin du mois d’août 🙂 

Je réponds toujours aux messages le plus rapidement possible.

– Sinon, tout comme toi, il est toujours possible de venir me voir durant un des événements de danse auxquels je participe à travers toute la France, et durant lesquels il est possible de faire une séance avec moi 🙂

Jennifer : Merci beaucoup Cyril, et à très bientôt 😉