Perte de poids et acceptation de soi : des partenaires non-exclusifs.


Conseils bien-être / lundi, mai 25th, 2020

Temps de lecture estimé : 3 min.

Il y a un an maintenant commençait réellement mon changement de vie et avec, de gros changements sur de nombreux domaines. Parmi eux, j’avais la volonté de perdre du poids et de « retrouver le poids de mes 20 ans ».

Je voulais éviter les régimes et je savais que je n’avais pas tant de boulot que ça à abattre. Qu’est-ce que 5 kilos après tout ! J’avais acheté une méthode qui semblait prometteuse : « Je perds 3 à 10 kilos en 3 mois – le coach d’une pro pour un rééquilibrage personnalisé, planifié et durable » de Valérie Espinasse. J’avais tout fait comme il fallait : j’avais déterminé mon profil (« hormonal ») , défini mes objectifs, mes motivations, pris mes mensurations … Et j’ai arrêté au bout de même pas un mois ^^’

J’ai ré-ouvert ce cahier aujourd’hui. Depuis, j’ai perdu (durablement) 1 kilo et je trouvais le moment idéal pour ré-essayer. Et là, j’ai été catastrophée de lire mes anciennes motivations, toujours inscrites : « Je ne supporte plus mon reflet dans le miroir », « Je veux avoir plus confiance en moi », « Je veux me sentir moi-même ».

Déjà, elles ne tiennent plus du tout et même me choquent aujourd’hui. Je me sentais si mal que ça ? Je crois me souvenir que ce n’était pas le cas, pourtant c’est exactement ce qui ressort de ce que j’ai écrit. Et je connais aujourd’hui l’importance de notre façon de nous exprimer, autant à l’écrit qu’à l’oral.

Autre constat : ce n’était pas des bonnes motivations. Ou du moins, perdre du poids ne m’aiderait certainement pas à résoudre ou avancer vers ces affirmations. Je me considère plus ou moins au même poids qu’à cette époque et pourtant aujourd’hui, je peux affirmer avec conviction que :
– j’aime mon reflet dans le miroir
– j’ai bien plus confiance en moi
– je me sens complètement moi-même.

Et le pire dans tout ça est que je suis certaine qu’il existe des milliers de personnes dans le monde qui, tout comme mon moi d’il y a un an, sont persuadées que la perte de poids est la solution ultime pour les aider à s’accepter et avoir plus confiance en eux.

Évidemment que ça aide. Et encore ! Il existe tellement de personnes bien physiquement mais mal dans leur peau … Parce qu’il existe tellement d’autres facteurs bien plus importants qui jouent. Bien-sûr, ils sont souvent cachés, nous devons creuser, analyser, oser s’observer pour les déceler.

Me concernant, ça m’a demandé du chemin, aussi bien en temps qu’en distance : une reconversion professionnelle, un déménagement, des tumultes sentimentaux, des heures de travail sur moi, seule ou aidée de thérapeutes et amis et plusieurs lectures … Chacun de ces évènements a été une étape supplémentaire dans mes prises de conscience et la définition de la personne que je veux être … et la réalisation qu’au final j’en suis déjà assez proche !

Au fond, que recherchons nous dans ces régimes interminables (et souvent infructueux) ? Je pense pouvoir m’avancer en affirmant que nous voulons nous sentir bien, en bonne santé et nous aimer. Nous définissons un idéal dans notre tête que nous cherchons à atteindre et devenir.

Quelle personne voulez-vous être ? À quoi ressemble-t’elle physiquement ? Mentalement ? Quel est son style de vie, ses activités ? Quelles sont ses fréquentations ? Son lieu de vie ?

Mais aussi une grande question : cette personne correspond-t’elle a VOS aspirations, ou a-t’elle été dessinée à partir de celles de la société et de votre entourage ?

Bien qu’il soit parfois compliqué d’y arriver, vous pouvez agir, seul(e) ou avec de l’aide, pour déclencher les changements nécessaires et devenir cette meilleure version de vous-même 😉

Et enfin vous aimer et vous accepter ! D’ailleurs … et si vous étiez déjà en partie cette personne idéale ? 😉

Jennifer