Vivre le moment présent pour en accepter les cadeaux


Conseils bien-être, Réflexions sur les méditations 21j Deepak Chopra / lundi, novembre 18th, 2019

Temps de lecture : 2min.

En ces jours 6 et 7 (le 8ième viendra plus tard dans la journée) du programme « Pour que chaque moment compte ! », Deepak nous invite à considérer le moment présent, seul véritable moment, et d’en accepter les cadeaux.

J’aimerai vous donner l’image que je me fais de ma conscience et du moment présent. Lorsque je médite, j’aime imaginer mon esprit comme un cerf-volant, relié à mon corps par une ficelle, qui s’éloigne ou se rapproche de moi au gré de mes pensées (le vent). Il est normal que ce cerf-volant parte, tende le fil, mais je le ramène à moi à intervalle régulier. Ce moi, c’est le moment présent.

Lorsque mon esprit est proche de mon corps, je ressens pleinement les choses, telles qu’elles sont, sans jugement. Dès que mon esprit s’évade, emporté par le flux de mes pensées, de mes suppositions, de mes soucis du quotidien, il s’éloigne des faits, de la réalité pure.

Plus mon esprit est loin, plus il subit les aléas de mes pensées. Mon cerf-volant s’agite aux effluves du vent et est difficilement contrôlable. En revanche, lorsque je le tiens plus près de mon corps, de mon moi, j’ai bien plus d’emprise sur lui.

Qu’est-ce que j’entends par là ? Plus mon esprit s’égare, plus il est exposé aux peurs, angoisses, suppositions, qui sont bien loin de la réalité. Il est trop éloigné du moment présent pour pouvoir profiter pleinement des joies simples mais réelles qui s’y passent. Je passe alors à côté de beaucoup de belles choses, passionnantes lorsqu’on y prête attention. Les fameux cadeaux de la vie, que nous ne pouvons vivre qu’à l’instant présent.

Pour ramener notre esprit à nous, nous pouvons simplement nous concentrer sur notre environnement à l’aide de nos sens : qu’est-ce que j’entends, sens, touche, vois, goûte ?

De quoi me parle vraiment mon interlocuteur ? Capter tous les mots utilisés et non uniquement le sens général peut être bien plus riche d’information. Cela peut nous aider à percevoir les émotions non exprimées par exemple, et ainsi nous prêtons bien plus d’attention.

Que je suis réellement en train de regarder ? Au lieu de regarder sans voir, les yeux dans le vague (je reprends mon exemple du métro), où se trouve la beauté du moment ? Dans cette petite fille qui me fixe depuis une minute et me sourie ? Dans le spectacle de deux personnes âgées, encore amoureuses après tant d’années ?

Il y a tant de beauté, d’émerveillements à vivre, lorsque nous sommes présents, ici et maintenant.

Jennifer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *