Votre enfant intérieur


Conseils bien-être / vendredi, octobre 18th, 2019

Temps de lecture estimé : 4min.

Vous souvenez-vous de comment vous étiez enfant ? Votre caractère, vos attitudes, vos rêves, vos peurs … ? La plupart d’entre nous s’en souvient avec tendresse. Et si je vous disiez que cet enfant est toujours là ?

J’entends plusieurs choses là dedans (comme souvent évidemment, vous l’aurez remarqué maintenant 😉 ).

Tout d’abord, nous avons beau avoir grandi, évolué, accumulé des expériences de vie, cet enfant est toujours ancré très profondément dans notre façon d’être.
Au delà des troubles de l’enfance ayant créé certaines psychoses ou conditionnement sociétaux (merci au Dr Freud), cet enfant fait des apparitions régulières, plus ou moins marquées selon les personnes. Lorsque vous vous amusez et retombez dans l’euphorie du jeu par exemple, ou bien lorsque vous vous perdez dans la contemplation des nuages qui défilent sous l’effet du vent …

Avez-vous déjà observé les gens dans les transports en commun ? C’est absolument fascinant ! Je m’y suis amusée l’autre jour, dans le métro marseillais à 8h du matin. C’est bien connu, la plupart des personnes prenant les transports en commun évitent consciencieusement tout contact physique ou visuel avec ses voisins. Et chacun y va de sa méthode : les écouteurs, le regard au travers la fenêtre (au passage, pourquoi est-ce qu’on fait ça dans le métro ??? La plupart du temps nous pouvons juste voir un tunnel flou plongé dans le noir ! ), la lecture d’un livre ou d’un journal, un jeu sur le téléphone etc…
Bon bref, où en étais-je ? Ah oui les enfants intérieurs ^^
Toutes ces personnes sont encore plus amusantes à observer le matin : mal réveillées, les enfants intérieurs peuvent librement s’exprimer. La jeune femme qui se coiffe à la va-vite dans la vitre, l’homme au furtif sourire moqueur lorsqu’il pique la place d’une personne qui s’était levée mais finalement, se rend compte que c’était pas son arrêt, les copines qui papotent, les personnes qui se font le plus petit possible sur leur siège … Je les imagine bien tous, en version enfant, dans une cours de récréation ou une salle de classe.
Tout ça pour vous dire que votre version enfant est toujours là, prête à ressurgir quand la version adulte lui cède un peu de place, que ce soit par le jeu ou simplement quand le mode « auto » est actif 🙂

Et si je vous disais que vous pouvez prendre contact avec cet enfant intérieur, le vrai ? Je vous parle ici de celui qui a accès à vos peurs, vos émotions, votre inconscient … En hypnose par exemple, un des exercices favoris de mon ami Cyril (http://www.pattes-de-chat.com/les-amis-du-chat/cyril-zattara-hypnotherapeute-et-coach-bien-etre/ ) est de vous faire rencontrer cet enfant, de lui parler et de l’écouter, afin de vous aider à déjouer vos peurs, prendre conscience de certains attachements néfastes, ou simplement réapprendre à vous connaître. C’est une expérience riche et belle, souvent chargée en émotions. D’autres méthodes font également appel à cet enfant et la plupart du temps, personnalisent ici votre inconscient.

Cet enfant intérieur, pour moi, c’est cet allié au fond de moi, cet espion infiltré de l’intérieur qui peut m’aider à comprendre mes désirs, mes besoins et mes peurs. C’est aussi cette partie de moi à qui j’ai fait la promesse de laisser un peu de liberté d’expression dans ma vie 🙂

Il s’exprime alors quand je joue, quand je danse, quand je rêve, quand je suis très fatiguée aussi ou quand j’ai un peu trop bu (ça arrive aux meilleurs ^^’ ). Et c’est toujours avec joie que je l’accueille.

Alors, prêts à faire de la place dans votre quotidien au votre ? 😉

Jennifer