Le massage bien-être : alternative efficace aux médicaments ?


Massages / mardi, février 25th, 2020

Temps de lecture estimé : 2 à 3 min.

S’offrir un massage bien-être, dans les pays occidentaux, est une démarche de plaisir, de confort, de moment de détente rien que pour nous. Il est clairement dissocié de la rééducation, de la manipulation profonde des articulations ou muscles ou bien même du traitement de maladies. Et c’est parfaitement normal, d’abord car le massage bien-être n’a pas vocation thérapeutique mais tout simplement car les kinésithérapeutes, ostéopathes et médecins sont bien plus indiqués au traitement de pathologies ou douleurs. Pourtant, le massage peut également contribuer au soulagement, voir à l’élimination de certaines gènes, douleurs ou symptômes.

J’avais déjà abordé ce sujet dans l’article http://www.pattes-de-chat.com/les-massages-bien-etre-juste-du-bien-etre/ en évoquant le pouvoir de prévention aux gênes posturales ou contractures musculaires.
Se faire masser régulièrement peut également prévenir des maladies, physiques ou mentales.

Comme il l’est très bien expliqué dans cette courte vidéo (https://www.youtube.com/watch?v=cUxEL90NzQs ) le toucher active les récepteurs de la peau qui transmettent des informations au cerveau et provoquent la libération d’hormones comme l’endorphine ou l’ocytocine. Celles-ci procurent ce sentiment de plaisir et bien-être et contribuent donc à la relaxation en agissant comme anti-stress. De plus, l’activation de la circulation sanguine stimule le système immunitaire et permet une réaction plus rapide et efficace aux agressions extérieures.

Une étude menée en 2011 par Group health research institute et parue dans le journal Annals of internal medicine (https://annals.org/aim/fullarticle/747008/comparison-effects-2-types-massage-usual-care-chronic-low-back ) atteste l’efficacité des massages dans le traitement de douleurs chroniques du dos, en comparaison à un traitement médicamenteux. À raison d’un massage par semaine pendant 10 semaines, 40% des patients tests ont déclaré la disparition des douleurs, contre 4% sur le groupe de patients recevant des médicaments.
De quoi faire réfléchir, n’est-ce pas ?

Bien évidemment, le massage bien-être ne saurait se substituer aux médecines conventionnelles et rééducations. Il peut cependant se révéler être une méthode complémentaire efficace, nous prédisposant à une bonne santé mentale (ce qui représente déjà une grande partie du travail de rétablissement !) ainsi qu’une meilleure hygiène du corps (stimulation musculaire, immunitaire …).

De plus en plus de médecins et hôpitaux proposent des séances de massages à leurs patients en traitement à longue durée par exemple. Outre les effets bénéfiques que je viens de vous mettre en lumière, les massages apportent aussi de l’attention et de l’apaisement aux patients, poursuivant ainsi le travail de mise en condition positive face aux maladies.

Et si vous vous décidiez, dès aujourd’hui, à mettre en place une routine de bien-être et entretien corporel ? 🙂

Jennifer