Quand les mots deviennent des maux


Conseils bien-être / mercredi, août 21st, 2019

« Oh ! Arrête de pleurer un peu ! »
« Arrête de faire ta chochotte ! »
« Tu pleures comme une fille »

Aujourd’hui j’ai vu passer une publication sur facebook de « Sa mère Li’ gazettes » ( https://www.facebook.com/samereligazettes/ ) traitant des phrases très dures adressées aux enfants et/ou au sujet des enfants. Je vous invite à aller voir son travail « Changer de regard ».

Ces phrases, malheureusement, on les connaît. Pour certains même nous avons baigné dedans petits et nous les projetons à notre tour. C’est un cercle vicieux.

Avez-vous seulement conscience de l’impact que ces mots peuvent avoir ? Et je ne parle pas uniquement pour des enfants, mais également pour des adultes ?

Notre cerveau est très réceptif, c’est une éponge. Et notre inconscient alors… C’est bien simple : considérez-le comme un enfant.
Un enfant, ça ne comprend pas le non. Ça veut jouer, il est à la recherche constante du plaisir, pour lui et pour son entourage.
Imaginez maintenant l’impact sur notre cerveau (et notre inconscient) de phrases et attitudes négatives … Non seulement il absorbe tout, mais en plus il va intégrer la négativité.

Vos mots ont un impact très fort sur votre entourage et vous même. Même une phrase se voulant encourageante, prononcée avec des négations, peut amener le doute et la peine.

Préférez-vous entendre « Ce n’est pas grave » ou bien « Tout va bien » ?

Essayez pour voir de prendre conscience de la tournure de vos phrases. Il y a t’il du négatif ? Pourriez-vous remplacer vos mots par d’autres, positifs et affirmatifs ?

Il est toujours temps de réaliser et d’apprendre, même à l’âge adulte. Ainsi, le cercle vicieux se brise et se transforme en cercle vertueux 🙂

Jennifer