Le savoir ne s’apprend pas à l’école


Conseils bien-être, Reconversion / samedi, décembre 7th, 2019

Temps de lecture estimé : 3 min.

De tout jeune, il nous est appris qu’il faut aller à l’école pour apprendre. Que plus les études sont longues, meilleures sont la culture, les connaissances … Hors je me rends de plus en plus compte du côté restrictif de cette croyance populaire.

Historiquement, l’école était effectivement le lieu des savoirs, bien distincts des savoir-faire qui, eux, étaient transmis dans le quotidien par la famille, le travail… Les enseignants étaient des érudits, des intellectuels qui détenaient la connaissance, parcouraient le monde pour pouvoir parfaire leurs connaissances de l’Histoire, les langues vivantes ou mortes et les mathématiques dans les bibliothèques.

Lorsque nous y réfléchissons, les choses ont évoluées. Les domaines étudiés ont explosés et nos moyens de centraliser les informations, de les transmettre, ne sont clairement plus les même. Les bibliothèques, certes toujours présentes, se parsèment et deviennent plus des lieux d’études que de recherches. Nous n’avons plus à voyager pour aller à l’encontre des savoirs, ils viennent à nous grâce à Internet. Nous sommes dans une société interconnectée qui échange en permanence. La connaissance n’a jamais été aussi accessible que de nos jours.

Alors évidemment, l’École ne peut pas tout nous apprendre. Il y a tant et tant qu’il serait impossible d’avoir la connaissance absolue. Alors nous nous spécialisons et acquérons un savoir pointu dans un domaine, tout en en délaissant d’autres.
Et c’est normal.

Nous devenons tous des puits de savoir et la grande richesse de notre siècle est cette possibilité d’échanges. Par la discussion, directe ou non, par la recherche des informations disposées dans ces nouvelles banques de données (ces nouvelles bibliothèques au final !), libre à nous de nous éclaircir sur n’importe quelle question. Aujourd’hui, une simple recherche sur Internet nous donne la réponse à la quasi totalité des questions que nous pouvons nous poser en moins d’une demi-seconde !

Une personne ayant suivit de longues études n’est pas forcément plus savante qu’une autre les ayant arrêté tôt, mais ayant la curiosité intellectuelle de recherche de savoirs.

Ne plus rechercher des réponses à nos questions, plutôt des explications sur le pourquoi de ces questions. Au lieu de simplement vous demander pourquoi le ciel est bleu, essayez de creuser les différents éléments constituant la couche d’ozone et leur implication dans la protection de notre planète par exemple !

Nous devons sortir de cette idée que savoir = études. Et nous laisser prendre par le jeu de la connaissance.

Chacun de nous peut devenir qui il souhaite, en a les capacités et les moyens. Devenir un caméléon du savoir.

Jennifer